10 façons de devenir une personne inconditionnellement constructive

10 façons de devenir une personne inconditionnellement constructive

La proposition ci-dessus contient 3 idées :

1. Devenir une personne. Cela ne signifie pas seulement utiliser des techniques ou pratiques pour être plus constructif, mais devenir le type de personne qui fonctionne naturellement de cette façon. Ou en tout cas, aller dans cette direction.

2. Inconditionnellement : c’est à dire toujours, quelles que soient les circonstances, sans conditions ni exceptions.

3. Constructif : cela signifie que tout ce que vous dites à l’autre l’aide à se construire plutôt que se diminuer.

1. Posez un regard inconditionnellement constructif sur l’autre

Adressez-vous à vos interlocuteurs comme vous vous adresseriez à des gens qui sont prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Quel regard posez-vous sur un champion? Un regard admiratif.

Vous pouvez voir l’autre comme un champion ou comme une cloche, avec toute la gamme des possibilités entre les deux. Dans tous les cas, il le captera, consciemment ou non et s’alignera sur votre niveau d’attente. Inutile de laisser votre intelligence et votre bon sens au vestiaire pour faire ça. Vous pouvez vous attendre au meilleur de la part des autres tout en faisant preuve de bon sens et de discernement.

2. Apprenez à souligner les qualités et les points forts des autres

Saisissez les occasions de souligner les talents et les points forts des autres. Nous obtenons des autres ce que nous renforçons chez eux. Soyez clair là-dessus. Deux dimensions positives à souligner : – les traits de caractère, talents, points forts etc… de la personne. Ce qui a trait à ce qu’elle est. – ce qu’elle fait bien. Les comportements qui vont dans la bonne direction, les bons résultats qu’elle obtient, etc… Qu’elle sache que vous en êtes conscient et que vous appréciez.

3. Dites ce que vous voulez, plutôt que ce que vous ne voulez pas

Ancienne façon: c’est un problème pour moi que tu arrives en retard. Nouvelle: c’est important pour moi que tu arrives à l’heure. Autrement dit, énoncez le résultat que vous voulez obtenir et restez centré dessus. Vos interlocuteurs prendront eux-mêmes conscience de l’écart entre la façon dont ils fonctionnent et ce que vous attendez d’eux.

4. Inutile de rappeler à la personne d’où elle vient

Ancienne façon : «Tu as l’air plus joyeux que la dernière fois que je t’ai vu ! Tu avais l’air tellement déprimé…». Ou… «Tu es mieux comme ça. Tu avais grossi le mois dernier…».

Approche constructive: «Tu as l’air en pleine forme. Tu fais plaisir à voir…». Chaque fois que vous comparez ce qu’une personne fait ou est aujourd’hui avec ce qu’elle était ou faisait avant, pour lui faire remarquer qu’elle est bien mieux aujourd’hui, vous la ramenez mentalement là où elle était. Elle sait d’où elle vient. Inutile de le lui rappeler.

5. Prenez conscience de vos réactions à l’égard de vos interlocuteurs

Si vous avez une réaction négative à priori à l’égard de quelqu’un, vous aurez du mal à être inconditionnellement constructif avec la personne. Prenez le temps de comprendre la raison de votre réaction pour la désamorcer. Dans un premier temps, cherchez d’abord à intégrer cette nouvelle habitude en la mettant en pratique avec des gens qui ne déclenchent pas chez vous ce type de réaction.

6. Repérez l’influence de vos parents dans votre discours et vos comportements

Dans la foulée du point 5, vous allez remarquer qu’une des choses qui fait obstacle à cette attitude sont les jugements et les préjugés. Si vous écoutez attentivement la voix intérieure qui s’exprime dans ces cas là, vous reconnaîtrez peut-être la voix de l’un ou l’autre de vos parents.

C’est ce que l’Analyse Transactionnelle appelle le Parent interne. Il n’y a rien de mal à ça. Nous sommes bâtis comme ça. Dites-vous simplement que vos parents avaient leur façon de voir les choses et que vous avez la vôtre. Vous n’êtes pas tenus de reproduire certaines de leurs croyances et de leurs attitudes. Apprenez à démêler les deux.

7. Acceptez l’autre comme il est, là où il

Certaines personnes ont tendance à donner des conseils aux autres, sans qu’on le leur demande. C’est rarement pertinent. Si vous avez cette tendance, faîtes ce qu’il faut pour vous en défaire. Elle vient généralement du besoin de changer les autres, d’avoir raison ou de rendre service.

Si vous n’acceptez pas les gens tels qu’ils sont, vous risquez de donner une impression de condescendance ou de jugement. Être capable d’enthousiasme, sans attente, vis-à-vis du chemin de vie d’une personne et de là où elle en est sur celui-ci, suppose déjà d’être bien avancé soi même dans son propre cheminement. Aussi contre-productif que cela soit, il existe des gens qui semblent s’être donnés pour mission d’améliorer les autres en se prenant pour leurs profs ou leurs parents. Peu attirante façon de satisfaire leurs propres besoins !

8. Commencez par valider l’autre avant de lui faire une demande de changer quelque chose

Ce point fait suite au précédent. L’accompagnement d’une personne vers un changement suppose d’abord que vous reconnaissiez la légitimité de ce qu’elle est et fait maintenant. Quand celle-ci se sent reconnue dans son fonctionnement, vous pouvez dans un second temps l’accompagner dans une direction d’évolution.

En PNL on appelle ça synchroniser et conduire. Synchroniser = aller chercher l’autre là où il est. Conduire = à partir de là, avancer avec lui.

9. Être inconditionnellement constructif n’empêche pas de dire la vérité

Apprenez simplement à la dire d’une façon qui permette à l’autre de se construire, plutôt que se sentir dévalorisé. Quand vous ne trouvez pas le moyen de dire les choses de façon inconditionnellement constructive, optez pour la vérité, qu’elle soit inconditionnellement constructive ou pas.

En d’autres termes, ne cachez pas ce qui doit être dit. Comptez environ un an de pratique pour acquérir cette capacité à dire la vérité tout en étant inconditionnellement constructif.

10. Au fur et à mesure que vous développez ce talent, vous allez évoluer

Outre l’intérêt intrinsèque qu’il y a à devenir inconditionnellement constructif, vous allez remarquer que développer cette attitude vous permet aussi d’évoluer sur un plan plus général. Pour plusieurs raisons : D’abord, parce qu’être inconditionnellement constructif suppose un choix, une attitude consciente. Ce qui veut dire que vous allez être amené à développer votre conscience du présent et de votre fonctionnement dans celui-ci. De plus, en voyant davantage le côté positif des autres, avec l’habitude, vous verrez plus facilement le positif en vous et dans la vie en général.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!