Les 10 bonnes façons de devenir plus humain

10 bonnes façons de DEVENIR PLUS HUMAIN

Même si votre vie est en pagaille ou si vous n’êtes pas la personne que vous voudriez être, vous pouvez toujours accélérer votre évolution en développant votre authenticité (et acceptez simplement d’être où vous en êtes dans votre vie actuelle).

Voici 10 façons qui peuvent contribuer à nous rendre plus humains et plus vrais.

Quand vous êtes vrai, vous attirez les bonnes personnes dans votre vie. Elles ont envie d’être à vos côtés, car l’authenticité est très, très attrayante.

1. Laissez tomber les faux-semblants

Essayez-vous de passer pour la personne que vous n’êtes pas ou ne serez jamais ? Les faux-semblants, même s’ils peuvent temporairement redonner confiance sont épuisant à la longue, engendrent les mensonges ou les semi-vérités et ne trompent que ceux qui fonctionnent comme ça aussi.

Solution : si vous vous êtes planté, dites-le. Si vous vous êtes conduit de façon stupide, dites-le. Quand vous faites des erreurs, dites-le. Si vous n’avez pas d’argent, dites-le. Si vous n’aimez pas ce que vous êtes, dites-le. Si vous n’avez pas les moyens d’entretenir une Mercedes, vendez-la.

2. Arrêtez d’essayer de devenir quelqu’un

Il est normal de vouloir devenir quelqu’un dont nous soyons fier, mais souvent la tendance est de choisir un héros ou un personnage admirable à qui nous désirons ressembler. Rien de mal à avoir une source d’inspiration, mais le coût de vouloir être un autre peut être très élevé. Là encore, on en a déjà parlé, à être trop centré sur l’avenir, vous risquez de rater les opportunités présentes.

Solution : si vous n’êtes pas « quelqu’un », mais pensez que vous devriez l’être, laissez tomber. Contentez-vous d’être vous même !

3. Abandonnez les ambitions spirituelles

Une idée pas évidente. Je vois beaucoup de gens qui aspirent à devenir plus «spirituels», mais cela ressemble souvent à une quête ou un marathon vers « moins d’ego ». Personnellement, je crois que l’ego est très spirituel et qu’essayer de l’écraser ne l’est assurément pas.

Pour moi, la spiritualité a deux dimensions : relativité et légèreté. La relativité est liée à l’aisance et le succès avec lequel nous sommes en relation avec nous-mêmes, notre environnement, la réalité, la vérité et les autres. La légèreté renvoie à la capacité de rire et de prendre les choses autrement qu’au sérieux. Le problème de beaucoup de gens, c’est qu’ils sont si incroyablement sérieux, dogmatiques et concernés par leur spiritualité, qu’ils en oublient de vivre…

Solution : la vie est suffisamment spirituelle en elle-même et vous en faites déjà partie.

4. Arrêtez de tout positiver

Les euphémismes et les interprétations positives à tous crins sont une plaie dans l’existence de bien des gens. Plutôt que d’appeler un problème un problème, ils parlent d’un défi, etc. À vous de trouver la juste mesure pour concilier cette idée avec celle qui consiste à être inconditionnellement constructif.

Solution : quand une chose est négative, dites-le. Ne la faites pas paraître pour moins importante qu’elle n’est en réalité. Ce serait mentir.

5. Laissez tomber le jargon

Ce qui est nébuleux est rarement attirant. Le jargon du développement personnel n’est pas très attirant, car ces idées ne peuvent être traduites en langage simple (c’est la manière la plus rapide de vérifier si vous utilisez du jargon : si vous ne pouvez pas traduire très simplement ce que vous dites en moins de 10 secondes et en des termes que n’importe qui puisse comprendre, alors vous utilisez du jargon).

Solution : utilisez des termes simples, assez simples pour que n’importe qui puisse les comprendre instantanément.

6. Valorisez l’authenticité

Je préfère me sentir bien et rencontrer des échecs dans ma vie, que de constamment lutter pour réussir. Cela vous semble-t-il logique ? Être vrai peut faire partie d’un art de vivre. À mon sens, c’est même plus important que la réussite.

Solution : Demandez-vous « qu’y a-t-il de plus important : être vrai et moi-même ou vouloir réussir à tout prix ? »

7. Évitez les gens qui ne sont ni authentiques ni sincères

Si vous adoptez les idées d’évolution présentées ici, vos antennes personnelles vont mieux distinguer (et plus vite) ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, car vous allez affiner votre sensibilité.

Vous reconnaîtrez et sentirez rapidement le coût extrêmement élevé qu’il y a à passer trop de temps avec les gens qui ont envie d’impressionner les autres et très naturellement vous allez vous mettre à les éviter. Ne soyez donc pas surpris si votre carnet d’adresses s’amincit.

Solution : Faites la liste des gens dans votre vie qui sont dans ce cas là. Puis, demandez-vous pourquoi ils font partie de votre vie. Peut-être y a-t-il de bonnes raisons ? À partir de là, décidez de qui vous gardez et de qui vous allez vous passer.

8. Soyez vous-même sans chercher à jouer un rôle

La plupart d’entre nous sommes très déterminés par les rôles que nous adoptons ou qui nous ont été donnés : enfant, mère, père, fournisseur, patron, employé, client, professionnel, éducateur, expert, etc.

Solution : Pourriez-vous continuer à être vous-même, sans avoir besoin de vous identifier à un rôle ? C’est une bonne question à se poser.

9. Riez de vous-même et de la vie

Il existe une position à l’égard de la vie d’où nous pouvons virtuellement rire de tous les aspects de nous-mêmes (forces, faiblesses, habitudes, échecs, intelligence, style de vie, comportements, faiblesses, succès…) et même de la vie en tant que telle.

C’est un endroit surprenant, car vous y constatez combien tout est absurde de toute façon. Quand vous arrivez à cet endroit, ce point de vue, vous vous trouvez paradoxalement très en phase avec vous-même et la vie, vous ne prenez pas grand-chose au sérieux et vous avez le choix face à à peu près tout.

Solution : Mon programmeur informatique utilise ce qui suit comme signature Internet : « Il n’existe pas le moindre soupçon de preuve que la vie soit sérieuse ».

10. Prenez la responsabilité de votre humanité ( et des comportements qui en découlent)

Les 9 points ci-dessus concernent tous l’acceptation et l’appréciation des côtés positifs et négatifs liés au fait d’être humain et imparfait. Si nous devenons capables de rire de la plupart de nos comportements et de nos problèmes, nous devons aussi en devenir responsables.

Autrement dit, le fait d’être humain et de l’assumer n’est pas une excuse pour faire l’impasse sur certains de nos comportements, dès lors que ceux-ci posent un problème aux autres.

Solution : découvrez en quoi vos imperfections affectent les autres et ajustez en conséquence.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!