Les 10 bonnes façons de développer une vision

10 bonnes façons de développer une vision puissante qui vous inspire

N’est-ce pas grandiose, de nourrir une Vision ?

Pourtant, cette liste de 10 points est là pour vous faire comprendre ce qu’est une vision, comment elle opère, en quoi il est facile d’y accéder et comment vous pouvez vous appuyer sur elle pour agir.

La vision de Microsoft en est un exemple très clair : « Un ordinateur sur chaque bureau et dans chaque maison, tous fonctionnant avec un logiciel Microsoft ».

1. Soyez très attentifs aux tendances qui marquent la société, le business et votre vie quotidienne

Une vision est tournée vers le futur. Cependant, elle touche aussi le présent. Elle a trait à ce qui est en train d’arriver aujourd’hui même.

En fait, je dirais même que les visions les plus claires et les plus intéressantes sont celles qui portent sur le moment présent. C’est ce qui se passe tout simplement quand vous identifiez une tendance ou un événement à partir desquels vous faites une extrapolation… Si vous remarquez que la société avance dans une certaine direction, et si vous considérez que les facteurs sous tendant cette avancée ont de fortes chances de perdurer, alors, il vous est assez facile à partir de là sur le courant en train d’émerger. Regardez la vision de Microsoft à laquelle il est fait référence dans l’introduction et vous comprendrez ce que je veux dire. On bâtit des extrapolations étayées par des données.

2. Rencontrez différents types de visionnaires

C’est une chose d’avoir une vision. C’en est une autre d’être un visionnaire. Un visionnaire peut en général voir un certain nombre de choses, avoir accès à diverses visions, pas simplement à une seule. Quand vous passez du temps avec des gens de ce type, leurs dons et leur capacité d’extrapolation contribuent à améliorer vos propres capacités et, par là même, votre vision.

3. Identifiez un courant qui se profile et, par extrapolation, transformez-le en vision

Qu’est-ce qui relève d’une tendance actuelle dans votre domaine de travail ou dans la vie en général ? Les micro-ordinateurs représentent une tendance lourde depuis longtemps. Il en va de même pour Internet et tous ces nouveaux développements. Qu’en est-il de la vente directe aux particuliers ? Quelle est ici la tendance sous-jacente ? Quid de l’enseignement ? Une fois que vous avez sélectionné un domaine et identifié une tendance, posez-vous la question : « Hum, si cette tendance continue au cours des 50 prochaines années, que va-t-il advenir pour cette industrie/cette situation/ce produit/ce marché/cette population ? »

Par exemple, les tendances lourdes concernant Internet font d’ores et déjà que 80 à 95% des habitations sont connectées au réseau d’une manière ou d’une autre (PC, téléphonie, Réseau TV), tout comme aujourd’hui plus de 90% des ménages sont équipés du téléphone. Quelle est la vision qui émerge le plus autour de ce phénomène et des gens qui le vivent ? La fin de l’ignorance ? Une créativité débordante ? La fin de l’enseignement tel que nous le connaissons ?
Ce qui est amusant dans ce processus, c’est que la vision n’a pas besoin d’être précise. Une vision n’est ni une prédiction, ni une promesse. C’est simplement ce que vous imaginez, à partir de ce que vous observez.

4. Ne vous lancez pas à la poursuite d’une vision

C’est très branché aujourd’hui d’avoir une vision, les gens considérant de plus en plus cette idée comme importante. Et c’est le cas. Mais la meilleure vision est celle qui apparaît comme une découverte alors que vous menez tranquillement votre vie ou que vous êtes occupé à votre travail, sans que vous ayez à vous fatiguer pour la trouver. Vous ne pouvez pas décider que vous allez trouver une vision. Toutefois, vous pouvez repérer des choses intéressantes qui sont déjà là en germe autour de vous et à partir de là, construire une vision, par extrapolation.

5. Laissez tomber les grandes idées sur le sens ultime de la vie, la Mission ou la raison d’être

On peut entretenir la croyance selon laquelle notre vie a un sens fixe, gravé, que nous sommes censés découvrir ou lui donner, ou se dire que nous sommes sur terre pour accomplir une mission précise, etc., et cette démarche, j’en conviens, possède un certain intérêt. Le problème est que cette croyance est le reflet de notre vision actuelle du monde, de notre niveau personnel actuel d’évolution. Or, le plus important aujourd’hui est d’être en évolution, ce qui revient à dire enrichir, élargir, en permanence notre vision du monde. Et quand ma vision du monde sera plus riche, est-ce que je peux être sûr que, à partir de ce nouveau niveau, je donnerai le même sens à ma vie que celui que je lui donnais avant ? Du coup, on voit aussi le piège contenu dans la notion de Mission: elle risque de me figer dans mon niveau actuel et m’empêcher de continuer à évoluer. En fait, on peut se demander si cette idée de se découvrir une mission de vie répond à autre chose qu’au besoin psychologique — largement illusoire — de contrôler notre vie et notre environnement pour éviter l’inconnu.

6. Ayez des objectifs qui vous aident à garder une vision claire et un esprit ouvert

Une de mes visions est qu’arrivera un moment ou, de par le jeu de l’évolution, chaque personne aura une conscience claire de ses besoins et saura les nommer de façon telle qu’ils deviendront faciles à satisfaire. Pour moi, c’est évident et repose sur l’augmentation du niveau de conscience et la plus grande compétence à manier le langage pour nommer les choses de façon précise. Tout l’intérêt pour la thérapie, le développement personnel et le coaching vont dans ce sens. Je vois le monde progresser déjà dans cette direction. Je n’ai pas besoin d’avoir la foi en cette vision ; c’est une extrapolation qui me paraît évidente. Toutefois, il est amusant de s’investir dans des projets qui vont accélérer la réalisation de cette vision ; c’est ce qui se produit quand Microsoft sort ses nouveaux systèmes d’exploitation, avec des applications qui sont autant de nouvelles raisons d’avoir un ordinateur au travail et à la maison.

7. Faites en sorte d’être inspiré plutôt qu’asservi par votre vision

C’est là un point quelque peu délicat. En ce qui concerne la vision en effet, vouloir tirer son énergie de celle-ci n’est pas une bonne chose, contrairement à d’autres domaines, car l’énergie ou le pouvoir que vous avez sur votre vie risquent d’être tributaires de celle-ci et de son bon accomplissement. Il paraît plutôt préférable de réduire le stress lié à la vision en savourant le plaisir que vous pouvez prendre à contribuer à celle-ci et en vous contentant d’être inspiré par celle-ci de temps en temps. Je tire mon énergie de la relation aux personnes importantes pour moi, pas de mes projets. Différence importante !

8. Laissez évoluer votre vision en fonction de votre développement personnel et votre conscience des choses

Je ne me concentre sur ma vision qu’environ tous les deux mois. J’opère une sorte d’enregistrement de cette vision et des points sur lesquels je vais travailler. Je n’ai pas besoin de m’y reporter plus souvent parce qu’elle est si claire pour moi qu’elle guide mes actions et oriente mes projets. Les projets ou les idées qui me viennent à l’esprit ont déjà été filtrés par la clarté de cette vision. Je ne vais probablement pas avoir d’idées qui ne soient pas directement liées à la concrétisation de celle-ci. Du coup, je suis libre de me montrer hésitant, d’être moi-même, de prendre du plaisir, d’apprendre et de me développer, sans avoir à vérifier constamment où en est ma vision. Ceci nous amène au point 9…

9. Ne confondez pas identité personnelle et vision

Il y a MOI et il y a ma VISION. Il y a VOUS et il y a votre VISION. Vous savez que les deux se mélangent quand votre vision devient une cause et que vous commencez à baser votre vie, votre estime de vous-même, votre réussite ou votre identité sur la progression et le succès de celle-ci. Ce n’est pas une bonne chose. Dans ces cas, la vision s’est transformée en besoin et génère de la confusion.

10. Laissez votre vision évoluer naturellement

En d’autres termes, ne soyez pas obsédé par celle-ci, surtout si c’est la seule que vous avez.
Laissez-la évoluer et grandir. Elle en a besoin, étant donné que, vous aussi, vous changez. Traitez-la comme une amie, non comme votre raison d’être.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!