Assumer ses points faibles

Assumer ses points faibles

Acceptez et assumez vos travers et vous allez accélérer votre évolution

Voici d’autres façon d’énoncer cette idée pour faire un travail d’évolution personnel

Acceptez les parties de vous-même que vous considérez comme négatives.

Aimez-vous tel que vous êtes. Découvrez les germes positifs contenus dans vos points faibles.

En quoi ce principe est important :

Nous gaspillons d’énormes quantités d’énergie dans l’espoir, souvent vain, de réussir à se débarrasser de nos points faibles. Nous lisons des livres sur le sujet, mobilisons notre énergie, demandons de l’aide, etc… Le résultat final est qu’il nous reste moins de temps et d’énergie pour évoluer en prenant appui sur nos forces et nos talents.

En quoi ce principe est parfois mal compris :

Assumer est différent d’accepter

Il ne s’agit pas seulement d’accepter nos défauts. Le but est, au-delà, de comprendre en quoi ils peuvent nous permettre d’avancer. Ce n’est pas comme ça que la plupart des gens abordent leurs points faibles, mais si vous faites ça, vous allez changer immédiatement la perception que vous en avez. La raison est qu’une faiblesse est souvent une force déguisée. Plutôt que de tenter de s’en débarrasser, pourquoi ne pas plutôt aller chercher au coeur de celle-ci ce qu’elle contient.

Cela ne signifie pas pour autant que vous deviez faire preuve d’irresponsabilité vis-à-vis de vos travers

Au contraire. Lorsque vous assumerez et connaitrez bien vos travers, vous aurez naturellement envie d’en faire quelque chose, mais vous le ferez autrement qu’avant. Plutôt que faire l’impasse sur le défaut, essayer de le cacher ou de le compenser, vous allez réfléchir à la façon dont vous pouvez en tirer parti. Cette nouvelle approche va vous permettre de respecter, d’apprécier, voire même d’aimer vos travers. À partir de là, vous pouvez soit le laisser tel quel et vivre en paix avec, le contourner en vous organisant autrement, trouver la force qu’il contient et développer celle-ci… ou trouver n’importe quelle autre option qui vous conviendra le mieux.

Ce que vous pouvez rencontrer dans l’application de ce principe :

De la confusion.

Vous allez peut-être vous demander ce qu’est l’option la meilleure face à l’un de vos points faibles : faut-il l’accepter, l’ignorer, tenter de l’améliorer un peu, le neutraliser, le contourner, le justifier, le recadrer, etc… Expérimentez jusqu’à ce que vous trouviez ce qui marche le mieux. Pourquoi ne pas aussi demander de l’aide à un coach? La recherche d’options efficaces et le soutien dans leur mise en application font partie de leurs compétences.

De l’arrogance.

Ne prenez pas la position diamétralement opposée qui consiste à brandir vos défauts comme un étendard ( «Oui, je suis comme ça, et alors…?»). Inutile d’en faire un sujet de fierté quand les autres vous le font remarquer. Une réponse du type «Oui c’est vrai, c’est l’un de mes points faibles. J’en suis conscient et j’essaie de le gérer au mieux. Ne vous centrez pas dessus » fera mieux l’affaire.

Comment savoir si vous progressez dans l’application de ce principe :

Vous verrez rapidement le lien entre votre pire point faible et votre principale force. C’est tout à fait passionnant d’identifier ça. Vous vous sentirez bien vis-à-vis de vos faiblesses. Quel soulagement! Vous passerez moins de temps à vouloir vous améliorer là où vous n’êtes pas bon et plus à réussir en prenant appui sur vos atouts et tout ce qui fait vos forces.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!